contacez-nous

La garantie des risques locatifs ou « GRL » : une assurance opportun

La « GRL » permettait aux personnes aux revenus modestes de louer un logement en garantissant les loyers impayés et les dégradations du logement. Elle a cessé au 1er janvier 2018 (la souscription n’est plus possible depuis 2016).

La « garantie des risques locatifs » : une assurance ayant pris fin

La « GRL » a été créée afin de permettre aux personnes aux revenus modestes d’accéder à la location. Depuis 2016, il n’est plus possible de souscrire la Garantie des Risques Locatifs, qui a pris fin au 1er janvier 2018. Les contrats ayant été conclus avant 2016 pouvaient être prorogés d’une année maximum.

La « garantie des risques locatifs » : une assurance jouant dans de nombreux cas

 

Cette assurance garantissait le paiement des loyers impayés et le remboursement des éventuels dommages causés au logement.

Elle était composée au minimum des garanties suivantes :

• La prise en charge des loyers impayés jusqu’à 70 000 € (pour un loyer maximum de 2 000 € charges comprises) ;

• Les frais occasionnés lors d’un contentieux ;

• Les dommages causés au logement à hauteur de 7 700 € pour une location nue et 3 500 € pour une location meublée.

La garantie VISALE : la garantie remplaçant la « garantie des risques locatifs »

La garantie VISALE est venue se substituer à ce dispositif. Il s’agit d’une caution accordée au locataire. En cas d’impayés, Action logement paiera le loyer et les charges au bailleur privé, charge au locataire de les lui rembourser.

La garantie VISALE couvre les impayés liés aux loyers et charges du locataire (Action logement avançant les fonds) selon les limites suivantes :

• 1 loyer charges comprises de 1 500 € à Paris et de 1 300 € sur le reste du territoire ;

• Ou 36 mensualités impayées.


Retour